La cale du club d'Arradon à l'abri du vent de terre avec des catas qui attendent bien docilement.

La petite cale d’Arradon était pleine avec 151 catas. Du vent mais pas trop, a permis à Marc Burban le président du comité de course de lancer 4 courses pour chaque série, deux parcours longs, le « run » devant les plages sur trois tours pour ravir les spectateurs. Enfin le traditionnel tour de l’île au Moine où les variations de vent ont surpris plus d’un équipage aguerri . Quatre procédures de départs ont été lancées à chaque course: les 37 Interséries C1, puis les 50 F18, les 21 Hobie Cat 16 avec les autres C3 et enfin les 20 D18 avec les 9 Nacra 5.7.

Les Cirrus R dominent les F18 dans les mains des locaux. Dans la catégorie reine des F18 le Cirrus R de Billy Besson remplaçant de luxe de François Morvan s’impose avec Matthieu Vandame. 95 secondes, après plus de 6 heures de courses  devant leur camarades d’écurie; le local Gurvan Bontemps associé à Benjamin Amiot. Troisièmes les vannetais Pierre Le Clainche avec Antoine Joubert concèdent 3 minutes sur les seconds, ils sont les premiers de l’armada C2 qui prend 5 places dans le top 10 des F18. Dans la flotte nombreuse et agitée des F18 on trouve des équipages de jeunes pousses, parmi ceux-ci les Champions de France espoirs 2010 Emeric Dary et Joris Cocaud aidé par leur commune vendéenne de Talmont Saint Hilaire racontent leur Catagolfe sur un ShockWave. Malgré quelques mésaventures ils finissent  12ème des 50 Formule 18:

Heureux d'un bon coup de cata, Emeric issu de la filière ffv, dès sa première saison fait partie des jeunes talents dela F18

Nous on y allait surtout dans l’optique « préparation de l’européen » (ndlr: le Chpt. d’Europe F18 de cet hiver) et  c’était surtout intéressant pour travailler les transitions on passait très vite de 2 à 15 noeuds. Avec des bords très sympas où tu envoies le spi tu cales les 2 bonhommes au trap, cuni blindé, et chariot en butée. Dans le Golfe, cela ne se joue pas toujours sur la tactique habituelle, cependant c’était très intéressant, à quelques mètres de décalage tu peux t’engager dans un courant différent et gagner ou perdre énormément. Le samedi, grand soleil, un premier parcours avec une sortie du golfe magique…Deuxième parcours « run » une banane de 3 tours entre les îles, ou la différence se faisait en évitant les zones de molle, à quelques longueurs d’écart tu avais un bateau a 1 noeud et un autre double trap …On était très contents niveau performance, vu qu’on essayait des réglages, on a fait les 2 manches au niveau de Romain et Valentin (les frères Bellet d’autres espoirs très prometteurs du cata français) on a frolé le hold up sur la 2ème course, avant de faire un choix fatal au 3ème tour. Hélas, on a cassé notre chariot de GV au top départ de la première manche de dimanche, donc on a fait des noeuds et on est reparti 5 minutes plus tard. on est allé explorer le golfe et il y avait énormément de coup à faire. Bémol, vu le marée, presque tout le monde a touché le fond, beaucoup ont cassé des dérives et le puit, même carrément touché avec les safrans. Parfois on touche parce qu’on est taquin et on pousse les options , ici il y a eu 1 ou 2 passages où il fallait vraiment connaitre. Bref c’est vraiment un beau raid et on s’est vraiment éclaté sur la tactique courant entre les iles, avec 4 bonnes courses, un bon plateau, et du jeu »

En « 104″, la surprise est venu du fait que la suprématie des Viperistes a été remise en cause. Le Spitfire nouvelle mouture mené par  Jonathan Loday et Frédéric Denis  gagnent 3 des 4 courses. Un dématage dans la seconde du samedi les relègue à la 4ème place laissant un podium 100%  « serpentard ».

Belle flotte de 21 HC16 dominée par  Barthélémy Huet de Froberville d’Arradon avec Marie Gendron devant les carnacais Loïs Berrehar et Emmanuel de Colombel. Les frères Belbéoch donnent une touche multi-générationnelle à ce podium. En Dart 18 c’est encore un local qui s’impose: Christophe Le Hay et Stéphane Glatigny devant Pierre Betsch et Isabelle Monod. Emmanuel Dode et Kristina Opletalova sont 3èmes.

Chez les autres C3, Jolann Neiras et Denis Rochefort imposent leur SL16 devant celui des frères Trebaol. Sophie de Servigny avec Vianney Bergot place le premier SL15.5 sur la 3ème marche de ce classement. Les « honneurs de la ligne » reviennent au gros Nacra 20 pieds du distributeur  Francis Ferrari associé à Pierre-Jean Valer, malgré une pénalité d’une 1/2 heure pour une bouée oubliée le dimanche matin, ils distancent les Tornados présents.

Petits coeffs de marée (quoique dans le Golfe…), 9 à 12 knot de nord-ouest, des conditions qui s’annoncent idéales pour les 150 catas attendus par le SR Vannes à Arradon: sur la liste des inscrits ce matin une trentaine de F18, une vingtaine de C1 « 104″ et de Dart 18, une dizaine de HC16 et d’autres C1.

© 2014 CataMag Suffusion theme by Sayontan Sinha